En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation et pour faciliter le partage d'information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus,
J'accepte

Conférence

  • Du 13 décembre 2018 au 14 décembre 2018

    Moulins de Beez, 5000 Namur

    Les musées wallons du XXIe siècle

    ICOM et MSW s'associent pour proposer deux jours de réflexion sur le rôle à venire des musées. Ceux-ci sont en effet appelés à se réinventer, à se montrer créatif, à s’ouvrir, à se décloisonner pour devenir « hors les murs » et, enfin, à renouveler ses pratiques vers des logiques plus participatives pour aborder sereinement les nouvelles contraintes de notre siècle.

    Programme

     

    13 décembre

    Matin (accueil à 9h)

    – André GOB, Président du Conseil des Musées.

    Bilan de l’activité du Conseil des Musées en Fédération Wallonie-Bruxelles

    – François MAIRESSE, Professeur à l’Université 3-Paris Sorbonne.

    Une nouvelle définition du musée ?

    – Serge CHAUMIER, Professeur à l’Université d’Artois

    Le développement durable du musée, son inclusion sociétale et citoyenne

     

    Après-midi (reprise à 14h)

    – Intervenant à confirmer

    Le modèle muséal suisse

    – Joël ROUCLOUX, Professeur à l’Université catholique de Louvain

    Vers une régionalisation des musées wallons ?

    – Nathalie NYST, Direction du Patrimoine, Fédération Wallonie-Bruxelles

    Les musées en Fédération Wallonie-Bruxelles

    – Pierre-Yves LOCHON, Fondateur-coordinateur du Club Innovation & Culture (CLIC France)

    Quelles stratégies d’innovation pour les musées face à la révolution numérique ?

     

    14 décembre

    Matin (accueil à 9h30)

    – Workshop. Réflexion « Le Musée de demain au travers de quatre questions d’ICOM »

    Médiateurs : Alexandre CHEVALIER (ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles), Hervé CAPS (Maison de la Science), Ludovic RECCHIA (Musée royal de Mariemont)

     

    Après-midi (reprise à 14h)

    – Karlin BERGHMANS, conservatrice du Mudia

    Une nouvelle médiation pédagogique au musée

    – Pauline BOVY, Directrice administrative du Département de la Culture et du Tourisme de la Ville de Liège

    Le branding muséal Boverie-Louvre

    – Julie VAN DER HEYDEN, Directrice de la Coopérative museumPASSmusées

    Le museumPASSmusées

    – Interaction(s) surprise(s)

     

    Frais de participation

    Membres ICOM et de Musées et Société en Wallonie (comprenant l’accès au colloque ainsi que le déjeuner, le repas de midi et les boissons)

    2 jours : 60€

    1 jour : 30€

    Non-membres (comprenant l’accès au colloque ainsi que le déjeuner, le repas de midi et les boissons)

    2 jours : 70€

    1 jour : 40

    Etudiants en muséologie (lunch et boisson non compris)

    10€ la journée

     

    Réservation obligatoire avant le mercredi 5 décembre à info@msw.be

    Merci de mentionner le(s) nom(s), prénom(s), institution/statut, adresse(s) et adresse(s) e-mail.

    Nous vous contacterons ensuite pour vous faire parvenir la facture et confirmer votre participation à l’événement.

  • 11 décembre 2018

    La Boverie - Liège

    Conservation Talks: Big research in tiny speeches

    Want to know more about conservation research & theses in Belgium?

    This event focuses on research in conservation from Belgium. It aims to gather heritage professionals & students around short presentations and interactive sessions about recent research and theses. Conservation Talks is an opportunity for conservators to get in touch, exchange and enrich their research/practice; and for students and young graduates to make a first step in the professional world and get a constructive input about their project.

     

    Programme

    10:00 // Welcome - coffee
    10:30 // Introduction
    10:40 // Session 1: Ethical reflection
    Estelle De Bruyn | The sustainable storage and its perspectives for small-scale institutions (ENSAV La Cambre)
    Negin Eisazadeh | Towards an Inclusive Approach to Built Heritage Values (ULiège / KU Leuven-PhD)
    Annie Gilbert | All-ceramic hybrids: identification, thoughts and choices (ENSAV La Cambre)
    Emilie Desbarax | Atypic conservation: Problematic of African paintings on flour sack (ESA Saint-Luc)
    11:30 // Interactive session
    12:00 // Lunch at “Madame Boverie” / Behind the scenes (guided tour of La Boverie)
    13:30 // Session 2: Work-in-progress
    Marianne Rochebeuf & Alexis Guillou | Study and conservation of an ancient polychrome wooden Egyptian coffin (ENSAV La Cambre)
    Wivine Roland-Gosselin | Conservation-restoration treatment adapted to painted enamels; suitable material(s) and implementations for filling the lacks of enamel (ENSAV La Cambre)
    Laure Malherbe | Use of 3D porcelain printing for the restoration of porcelain objects (ESA Saint-Luc)
    Océane Magnier | Study of the adhesion of copper paintings, according to the procedures of the old treaties (ESA Saint-Luc)
    Najma Bras | How to improve the internal and external transportation of works in La Cambre collection? Towards a loan policy? (ENSAV La Cambre)
    14:00 // David Lainé | APROA-BRK Prize 
    14:10 // Session 3: Historical approach
    Liesbeth Langouche | The use of clear window glass in Flanders in the 15th till 19th century (UAntwerpen-PhD)
    Séverine Coibion | Study of the stability of Paraloid® B-72 used as varnish on oil paintings preserved in non-ideal conservation conditions (ESA Saint-Luc)
    Emmanuelle Nsunda | René Magritte, practitioner: archaeometrical study of two artworks «La forêt» and «Le mariage de minuit» (ULiège)
    14:45 // Interactive session
    15:15 // Break
    15:45 // Session 4: Technical solutions
    Sophie Hawotte | Additive manufacturing technologies for heritage preservation and transmission. 3D printing available for the conservator (ENSAV La Cambre)
    Isabelle Cuoco | A reversible alternative for the gap-filling on glass fiber reinforced polyester artefacts: a case study (ESA Saint-Luc)
    Laura Guilluy | The mechanical behavior of new synthetics adhesives for the re-joining of panel paintings, comparative study of ParaloidTM B-72, ParaloidTM B-44, ParaloidTM B-48 and their mixtures (ENSAV La Cambre)
    Clémence Jacqmin | Retouching unvarnished acrylic emulsion paintings: a comparative study of suitable retouching materials (ENSAV La Cambre)
    16:45 // Caitlin Southwick | SiC - Sustainability in Conservation 
    17:00 // Interactive session
    17:30 // Conclusion - End

     

    Registration

    25 EUR for students

    55 EUR for professionals

    Fees include lunch & coffee-tea-break at La Boverie

    The communication will be in English, beginners are welcome!

    > Registration deadline: November 20, 2018 / Limited number of participants - students and heritage professionals.

     

    Conservation Talks is organised by SHAKE in Conservation with the support of La Boverie and the Echevinat de la Culture de la Ville de Liège and the collaboration of the conservation departments of ENSAV La Cambre, ESA Saint-Luc Liège and UAntwerpen.

  • 4 décembre 2018

    Artothèque (Rue Claude de Bettignies, 1-3) - Mons

    Quelle relation au territoire pour un musée qui se dédie à l’histoire et à la vie d’une ville ou d’une région aujourd’hui? »

    Si la transition nécessaire de nos sociétés est un leitmotiv pour mettre un nouveau modèle de société, les villes apparaissent comme des acteurs majeurs pour impulser ce dynamisme sur les territoires. Comment le musée de ville peut-il prendre place active, dans ses murs, mais aussi hors des murs, en investissant l’espace public ?

    A l’occasion de l’exposition internationale Niki de Saint Phalle à Mons, artiste dont les œuvres génèrent de nouveaux regards sur l’environnement urbain, mais aussi d’une réflexion en cours pour un nouveau projet de musée d’histoire à Mons, une journée conduite à partir d’étude de cas, de partage d’expériences permettra les allers-retours entre les apports des musées, invités à relater leur approche, et les perspectives pour le musée de Mons. Les communications s’appuieront sur les expériences conduites dans les sites pour nourrir le thème de chaque session. La journée s’intéressera tant aux nouvelles missions d’un musée de ville sur son territoire qu’à la place faite aux visiteurs et aux habitants, ou encore aux limites de l’histoire par rapport aux autres disciplines, tant dans le cadre d’un musée existant que pour le renouvellement de son projet ou lors d’une rénovation de site.
     

    Programme de la journée
    9h :
    Accueil des participants

    9h30 : Mots de bienvenue

    10h : Sophie Simon, conservatrice de collections communales de la Ville de Mons
              Exposé du projet et de la situation du nouveau musée de Mons

    10h45 : Pause

    11h : Table 1 : Introduction et animation par Jean-Louis Postula

             De l’utilité sociale d’un musée de territoire aujourd’hui

                            Avec

                            - Céline Chanas, directrice du musée de Bretagne Rennes. Présidente de la FEMS

                            - Nina Gorgus, Musée d’histoire de Francfort

    12h : Débats

    12h30 : Pause déjeuner
                Expérience MuseumLab : testez l'expérience Drag On Blind pour comprendre et ressentir une œuvre d’art par le son.

    13h30 : Table 2 : Introduction et animation par Marc-Olivier Gonseth

                Développer un musée de ville aujourd’hui, dans et hors les murs

                             Avec

                              - Fabrice Denise, directeur du musée d’histoire de Marseille

                              - Marieke van Bommel, directrice du Museum aan de Stroom à Anvers

                 Débats

    15h15 : Pause

    15h30 : Table 3 : Introduction et animation par Serge Chaumier, professeur en muséologie de l’Université d’Arras

                 Partager l’histoire avec et sur un territoire, les enjeux de la participation 

                               Avec

                               - Xavier de la Selle, directeur du musée d’histoire de Lyon

                               - Wout De Vuyst, responsable du département recherches et collections du Stam Gand

                   Débats

    17h : Conclusion générale par Xavier Roland, directeur du Pôle muséal de Mons


     
    Journée gratuite sur réservation obligatoire au +32(0)65/405325 ou polemuseal@ville.mons.be

     

    Journée organisée par le Pôle Muséal de Mons, avec le concours du Master Expographie Muséographie de l’Université d’Artois.

  • Du 15 novembre 2018 au 18 novembre 2018

    La Valette, Malte

    26ème conférence annuelle de NEMO

    Les musées sortent de leur coquille! L'impact croisé des musées

    Entrez en contact avec les musées de toute l’Europe lors de la 26ème conférence annuelle de NEMO. Du 15 au 18 novembre 2018, NEMO rassemble des professionnels des musées et de la culture à La Valette, à Malte, pour explorer l’impact croisé des musées.

    Les musées et leurs missions, leurs responsabilités et leurs modes d'engagement au sein de leurs communautés sont en constante transformation en réponse au développement social et économique aux niveaux local, national et mondial.

    Inviter au dialogue, coopérer avec différents secteurs et sortir de leur zone de confort aide les musées à créer de la valeur, non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour d'autres secteurs. Le rôle crucial que jouent les musées dans une société saine et solidaire se reflète également dans l’Année européenne du patrimoine culturel 2018. Construire un avenir meilleur en Europe repose sur un engagement envers notre patrimoine culturel. Les possibilités d’influence que les musées ont à cet égard et le EYCH 2018 lui-même constitueront les thèmes centraux de cette conférence.

    Rejoignez-nous pour aborder ces thèmes et échanger les bonnes pratiques avec des experts des musées de toute l'Europe.

    Les membres des organisations membres du NEMO bénéficient d'une réduction de 20% sur les frais d'inscription à la conférence!

    Pour s'inscrire, c'est ici

  • Du 8 novembre 2018 au 9 novembre 2018

    Musée de la Vie wallonne - Liège

    LA MARIONNETTE, objet de musée et patrimoine vivant

    Le Musée de la Vie wallonne possède une impressionnante collection de marionnettes et un théâtre traditionnel en activité depuis les années 1930. C’est tout naturellement que l’institution muséale souhaite s’interroger sur la muséalisation de ces objets, issus d’un patrimoine vivant.

    L’art de la marionnette à tringle est reconnu en tant que chefd’oeuvre du Patrimoine oral et immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Depuis des décennies, à Liège comme en d’autres villes, cette  pratique populaire se transmet de génération de marionnettistes en génération de marionnettistes qui constituent dès lors une communauté. Héritiers et détenteurs d’un grand nombre de savoirs et de savoir-faire particulièrement spécialisés en matière de procédés de fabrication, de style de jeu, de manipulation ou encore de répertoire, c’est aux marionnettistes eux-mêmes qu’incombe le soin de la perpétuation
    de cette tradition vivante.
    En Belgique et ailleurs, de nombreuses institutions muséales conservent et exposent des traces matérielles ou numérisées de ce patrimoine immatériel : marionnettes, décors, enregistrements sonores ou filmés, photographies, voire plus récemment témoignages ou récits de vie. La question se pose dès lors sur la nature des relations entre le monde muséal, centré sur la documentation, la recherche et  l’éducation, et l’art de la marionnette qui évolue, se transforme et se transmet sans cesse, en dehors de toute supervision institutionnelle.

     

    Participation au colloque  gratuite, mais sur réservation
    Possibilité de n’assister qu’à un des deux jours
    Formule lunch : 10 €/jour
    Réservations : 04 279-2016
    Programme sur: www.viewallonne.be

  • 8 novembre 2018

    Auditorium Colbert, Galerie Colbert - Paris

    Face aux "risques", comment les musées peuvent-ils améliorer leur organisation ?

    Comment anticiper le risque ou plutôt les risques, car les facteurs sont multiples et s’additionnent : la malveillance sous tous ses aspects, les risques naturels (inondations, séismes...), les risques accidentels (courts-circuits, incendies)… ? Comment sécuriser, élaborer des « plans de prévention » ?

    « Le musée est une institution au service de la société et de son développement qui transmet le patrimoine (...) à des fins d’études, d’éducation et de délectation... »

    Cette belle définition de l’ICOM, ambitieuse et pacifique, n’envisage pas que le musée puisse être aussi une structure fragile, menacée ou menaçante, exposée au risque, à la violence et à l’insécurité.

    Pourtant, nous avons encore tous en mémoire les exemples dramatiques survenus à Bruxelles en 2014, à Tunis en 2015 ou les destructions de sites patrimoniaux tels que Palmyre en 2016/2017 ou les bouddhas de Bâmiyan en 2001...

    Et ce n’est pas un hasard si le rapport de la mission « Musées du XXIe siècle », centré sur l’élargissement des publics, commence néanmoins par la phrase suivante : « Le basculement définitif des musées français dans le XXIe siècle s’est réalisé en 2015, comme une réaction viscérale aux attentats (...) ».

     Le « risque » fait désormais partie du langage quotidien des musées, impacte voire transforme leur organisation et constitue la source de dépenses importantes.

    La sécurité des personnes, comme celle des biens patrimoniaux, interdit désormais la moindre « négligence ». L’incendie dévastateur du Musée national de Rio, il y quelques semaines, a bouleversé des populations désormais privées de leur histoire mais aussi les professionnels du monde entier. Si on n’en connaît pas encore précisément les causes, ce drame constitue pour les autorités et l’opinion publique au Brésil une brutale prise de conscience des failles de la prévention et l’implacable démonstration qu’elle doit prendre une place beaucoup plus décisive dans la gouvernance des musées.

    Comment anticiper le risque ou plutôt les risques, car les facteurs sont multiples et s’additionnent : la malveillance sous tous ses aspects, les risques naturels (inondations, séismes...), les risques accidentels (courts-circuits, incendies)… ? Des organismes internationaux comme le Bouclier Bleu, l’ICCROM ou le comité international pour la sécurité dans les musées (ICMS) au sein de l’ICOM, ont élaboré une typologie des risques et des méthodologies de prévention qui en donnent la mesure.

    Comment sécuriser, élaborer des « plans de prévention » ? La question ne peut sans doute pas s’adresser qu’aux seuls « professionnels » de la sécurité des musées. C’est pourquoi nous proposons d’organiser ce débat, dans le cadre de nos « soirées déontologie » ouvertes à tous les professionnels de musée. ICOM France rassemble plusieurs milliers de membres issus de tous les métiers des musées et à tous les niveaux d’intervention. Face au « risque », chacun est acteur, beaucoup peuvent témoigner d’une ou plusieurs « expériences » et tous sont potentiellement force de proposition.

    La soirée-débat se veut un temps de dialogue entre des témoins qui ont une expertise du risque et des professionnels confrontés à sa menace, notamment ceux qui sont face aux publics.

    Sous l’égide de l’ICOM en lien avec le « Bouclier Bleu », cette table ronde initie un partenariat entre les comités nationaux français de ces organisations. On attend du débat qu’il éclaire la notion même de risque (en amont la prévention, en aval la résilience) et aborde, de manière réaliste, ce qui est « soutenable », à la fois efficace et finançable.

    Il sera aussi l’occasion d’aborder la question des formations proposées dans les cursus, en matière de sécurité des collections, des publics, des personnels, des bâtiments, s’agissant tout autant des risques naturels que des malveillances ou accidents..

     

    Enfin, nous pourrons aborder des aspects concrets : obligations et préconisations contenues dans la loi et dans les codes - dont notre code de déontologie ICOM -, qualifications professionnelles requises, possibilités de mutualisation ou de sous-traitance…

    Venez nombreux participer à ces échanges ouverts à tout public, sur inscription obligatoire.

  • 6 octobre 2018

    Musée des Instrument de Musique, Bruxelles

    Qui est le prochain sur la liste ? Se préparer et intervenir pour sauvegarder le patrimoine culturel face à des situations d’urgence

    ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles et ICOMOS Wallonie-Bruxelles, avec le soutien du Bouclier Bleu belge, organisent conjointement une journée de réflexion et de présentation de plans intégrés de prévention des risques et d’urgence pour la préservation et la sauvegarde du patrimoine mobilier et immobilier en cas de catastrophe.

    Les catastrophes sont le résultat combiné de vulnérabilités et d’aléas produit par l’interaction complexe entre de nombreux facteurs, où la vulnérabilité des biens du patrimoine face aux désastres est énorme et souvent oubliée.  Les sections belges francophones d’ICOM et d’ICOMOS, avec le soutien du Bouclier Bleu Belgique, ont décidé de s’associer en cette année européenne du patrimoine pour proposer une journée de réflexion sur les mesures de réduction des risques pour les biens patrimoniaux et de présentation de plan intégrés, concrets, de prévention et d’urgence en cas de catastrophe.

    Trop souvent en effet, les plans de conservation, prévention ou de sauvegarde ne concerne que le bâtit, ou les biens culturels exposés. Or en cas de catastrophe, autant l’édifice que les objets qu’il abrite subissent des atteintes parfois irréversibles faute d’identification et d’évaluation préalable des risques, de préparation et de réaction à ce type d’évènement. Et trop rarement encore, ces plans sont inexistants, ou ne figurent que sur le papier.

    Une journée qui se veut autant d’information que de dialogue, et qui permettra sans aucun doute de dépasser les craintes et les blocages des uns et des autres qui pensent que cela est compliqué et coûteux à mettre en place et ne vaut que pour les grandes institutions, ou au contraire que cela est nettement plus facile pour les petites demeures historiques avec des collections réduites…

    Une journée qui pourra aider à atteindre le changement des attitudes de manière à aboutir à une vraie culture de prévention dans notre communauté du patrimoine ! Identifier, évaluer, réduire les risques et préparer les réponses urgentes est l’assurance durable de la préservation de nos biens culturels.

    Le patrimoine est l’affaire de tous, et nous dirions même plus : l’affaire de tous les professionnels et spécialistes du patrimoine culturel !

     

    PROGRAMME

     

    9h00 Accueil
    9h30-9h40 Ouverture de la journée
      Mots d’accueil par Alexandre Chevalier, président ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles et Teresa Patrício, présidente ICOMOS Wallonie-Bruxelles
    9h40 Alexandre Chevalier, président ICOM Belgique Wallonie-Bruxelles
    Anne-Cathérine Olbrecht, FARO
      Les plans de sauvegarde pour le patrimoine mobilier en Belgique : un tour d’horizon
    10h00 Teresa Patrício, présidente ICOMOS Wallonie-Bruxelles
      La préparation au risque pour le patrimoine immobilier
    10h20-13h00 Plans de conservation préventive pour les archives historiques
    10h20 Marie Van Bosterhaut, responsable expositions et de la régie du bâtiment, Centre de la Gravure et de l’image imprimée de la Louvière
      Plan d’urgence du Centre de la Gravure (titre à confirmer)
    10h40 Pause café
    11h00 Jacqueline Lambert, Conseillère en prévention, Responsable du SIPP à la Bibliothèque royale de Belgique – Chairwoman du CERL Security Working Group
      Plan interne d’urgence & plan de sauvegarde et d’urgence pour les collections : regroupement en un plan unique fruit d’une approche systémique
    11h20 Marie Courselaud, Chargée de mission conservation préventive, Centre de recherche et de restauration des musées de France, Ministère de la culture, France
    Hugo Pommier, Responsable sécurité-sûreté site de Paris, Archives nationales, Ministère de la culture, France
      Les archives nationales face aux risques majeurs : Stratégie de protection, de sauvegarde et
    d’urgence
    12h00 Sophie Simon, Conservatrice-adjointe des collections communales. Artothèque - Pôle muséal de la ville de Mons
      L' Artothèque - un outil au service de la préservation du patrimoine montois
    12h20 Discussions, Questions
    12h30-14h00 Lunch
    14h00-17h00 Plans de conservation préventive pour les musées sis dans des bâtiments historiques
    14h00 Nelly Caulier, responsable régie de la Bibliothèque de Genève et responsable PBC pour les musées de la Ville de Genève
    Michael Strobino, responsable de la protection des biens culturels, Office cantonal de la protection de la population et des affaires militaires, Genève (Suisse)
      Les plans d’urgence des musées de la Ville de Genève
    14h40 Danilo Forleo, régisseur des oeuvres - Chargé de la conservation préventive, Direction de la Conservation, Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon. Responsable du programme EPICO (European Protocol In preventive Conservation)
    Nadia Francaviglia, Conseil et recherche en conservation préventive, Programme EPICO
      Le programme EPICO : la conservation préventive dans les demeures historiques et les châteaux-musées
    15h20 Robin Engels, Ingénieur-Architecte et Master "Conservation", bureau ORIGINE
      Le Musée royal de l'Afrique centrale de Tervuren : La restauration du Musée, et les plans de conservation préventive
    15h40 Karine Bausier, Directrice de l’Espace Gallo-Romain à Ath
      Prévention et plan d’urgence. Mise en application à l’Espace gallo-romain d’Ath
    16h00 Yvan Tilquin, Responsable de la Sécurité, Musée Royal de Mariemont
      Organisation du sauvetage des oeuvres en cas d’incendie ou de catastrophe naturelle au Musée Royal de Mariemont
    16h20-16h50 Discussions, conclusions et clôture
    17h00-18h30 Cocktail, Hôtel de Hoogstraaten, Galerie gothique (5, rue Villa Hermosa)

     

     

     

    Les frais d'inscription sont de :

    • 30 (lunch et cocktail compris) pour les membres ICOM, ICOMOS et Bouclier Bleu (veuillez indiquer votre numéro de membre respectif lors de votre inscription dans l'espace "indications complémentaires")
    • 45 € pour les non-membres

     

    Les inscriptions sont attendues pour le 2 octobre 2018 au plus tard et se font via ICOMOS sur ce lien

    Ce colloque a reçu le soutien de:

     

    Et est labellisé:

     

  • Du 27 mai 2018 au 31 mai 2018

    Bruxelles

    Communicating the Museum - "Etes-vous prêts à participer?"

    Depuis 2000, Communicating the Museum (CTM) est la conférence mondiale sur la communication dans le secteur muséal. Chaque année, Agenda rassemble des professionnels de la communication dans une ville culturelle différente. Cette conférence unique présente des communications qui suscitent la réflexion et l'inspiration, des discussions participatives intéressantes et une réflexion éclairée, des sessions d'apprentissage sur les dernières tendances en matière de communication de marque et de stratégie digitale pour le secteur culturel. L'événement est largement reconnu comme une occasion unique pour les professionnels des musées à travers le monde de se rencontrer pour échanger des idées et se laisser inspirer par des experts du monde du musée.

    LE THEME DE CTM BRU 2018 EST: "ETES-VOUS PRET A PARTICIPER?"

    Des petits musées axés sur la communauté aux expositions «à grande échelle» des grandes institutions, nous assistons à une importance accrue de l'engagement actif
    du public. Les défis demeurent alors que les musées s'efforcent de rencontrer leurs auditoires de manières participatives. Les musées se doivent actuellement d'être plus représentatifs et d'impliquer les communautés qu'ils représentent et/ou dans lesquelles il se trouvent.

    Au cours de 5 jours d'événements, de débats, d'ateliers, de conférences et de visites, les participants pourront découvrir les meilleures initiatives participatives de musées, les collaborations les plus stimulantes et les réussites (et les échecs) les plus saillants dans les domaines de la communication et de l'engagement des publics.

    Agenda a sélectionné un panel de 40 conférenciers locaux et internationaux, y compris des responsables muséaux et du secteur artistiques ainsi que des experts d'autres domaines tels que la technologie et les médias.

    CTM BRU réunira plus de 300 responsables des secteurs des arts visuels, des arts de la scène et d'organisation du patrimoine . Ils comprennent des directeurs et  des responsables de communication, du marketing, de département éducatifs, de relations publiques ou encore des ICT; des conservateurs de musées et des représentants d'entreprises. Ils viennent d'Europe, d'Amérique du Nord, d'Australie et du Moyen-Orient.

    PROGRAMME

    Lundi 28 mai - CONFÉRENCE
    • Enregistrement
    • Immersion dans la scène artistique bruxelloise
    • Visites guidées
    • Bienvenue à BOZAR
    • Keynotes, Masterclasses et discussions de groupe
    • Réception de bienvenue à la Maison du Roi: visites guidées et réception


    Mercredi 30 mai - CONFÉRENCE
    • Safari d'apprentissage aux Musées royaux des Beaux-Arts: études de cas, ateliers et
    visites guidées
    • Déjeuner, atelier et visite à la Maison de l'histoire européenne
    • Réception d'adieu au WIELS

    Jeudi 31 mai - BACKSTAGE
    A l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, AUX Musées Royaux d'Art et d'Histoire et
    au Musée de la Ville de Bruxelles
    • Rencontrez les professionnels dans leur environnement de travail
    • Gagnez un accès exclusif aux collections et expositions

    POUR S'INSCRIRE

    https://www.weezevent.com/communicating-the-museum-2018-brussels

     

     

  • Du 9 novembre 2017 au 12 novembre 2017

    STAM - Stadsmuseum Ghent (Ghent City Museum)

    OPEN HEART SURGERY – The Value of Museum Collections: NEMO's Annual Conference

    Collections are at the heart of museums. As their core and basis, NEMO wants to take an open look at how museums operate with their collections nowadays. How do museums make their heart beat, how is it connected to other organs in the museum-body and to society?

    We want to debate questions about how museum collections can help develop a sense of identity – both for the museum itself and their community. What are the contemporary approaches to museum collecting today? How must we challenge traditional museum thinking and practice, and redefine the museum's role in socially and politically changing times?

    Museum experts from all over Europe will present museum concepts and projects reaching into political and social spheres or opening up collections to participative, modern and exceptional approaches. Museums need to deal with new tasks, new challenges and opportunities within a digital and diverse society, preserving intangible heritage, representing diverse and shared heritage. These tasks have to be met with changing resources, structures, expertise and skill sets to make sure collections are accessible for current and future audiences.

    Additionally, this year’s conference offers various hands-on workshops that look into different aspects collection handling. NEMO also offers the unique opportunity to connect to European museum-related projects and initiatives during a EU Project Slam.

  • 13 octobre 2017

    Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique

    BeMuseum Annual Conferenc on Innovation in Museums

    Faites passer votre musée du temps des dinosaures à l'ère digitale

    Après une première édition qui a rencontré un succès inespéré, BeMuseum, le réseau d'innovation pour les professionnels de musée en Belgique, organise sa deuxième conférence. Le but de cette rencontre annuelle est de faire part des derniers développement en matière d'innovation muséale, et de mettre en lumière les tendances à venir en matière de culture, d'innovation et de technologie.

    Pour s'inscrire: http://www.bemuseum.be/tickets/

  • Du 9 juin 2017 au 11 juin 2017

    Sorbonne, Paris

    Définir le Musée du XXI siècle

    La mission sur les musées pour le XXIe siècle est en cours de clôture en France, tandis qu'une importante recommandation de l'Unesco sur la protection et la promotion des musées vient d'être votée sur le sujet il y a quelques mois ; il est cependant impératif de continuer à s'interroger sur les nouveaux contours de cette institution âgée de deux siècles et demi, dont de nouvelles formes continuent d'émerger en ce début de millénaire.

    La question de la définition du musée constitue un enjeu considérable, car elle influe sur la manière dont la constitution même du champ muséal et la détermination des acteurs qui y figurent (quelles sont leurs missions, quel est leur rapport à l’économie et leur place dans celle-ci, peuvent-ils réaliser du profit, etc.). L’ICOM, dont la définition du musée est la plus partagée de par le monde (elle a été reprise par l’Unesco dans sa récente recommandation) entame un processus de révision de sa définition.

    Les enjeux géopolitiques portant sur la définition du musée sont considérables, et il importe, à cet égard, que les pays francophones participent activement aux débats autour de cette question, afin d’affirmer leur vision du musée dans le monde

  • Du 27 avril 2017 au 28 avril 2017

    Institut Royal du Patrimoine Artistique, Bruxelles

    Patrimoines en mouvement : entre préservation et dévotion

    À l'occasion des quinze ans du décret de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) relatif aux biens culturels mobiliers et au patrimoine oral et immatériel, la Direction du Patrimoine culturel de la FWB et l'Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA) se sont associés pour mener une réflexion sur la manière de concilier les valeurs opposées présidant à la préservation tant des manifestations immatérielles que du patrimoine mobilier qui en constitue le ressort matériel.

    Ce n'est que dans les dernières années du XXe siècle que, sous l'impulsion de l'UNESCO, le patrimoine immatériel a été reconnu comme une fraction essentielle du patrimoine culturel de l'humanité. Les traditions orales, les savoir-faire, les pratiques sociales, les rituels et les événements festifs sont aujourd'hui reconnus comme des composantes fondamentales de la diversité culturelle. À ce titre, l'autorité publique doit veiller à en assurer la préservation pour les générations futures.

    Diverses manifestations reconnues du patrimoine culturel immatériel impliquent d'autres enjeux patrimoniaux. C'est le cas de certaines pratiques rituelles et festives centrées sur des objets faisant figure d'écrins véhiculant des valeurs mémorielles ou religieuses. Souvent, les processions en tous genres, religieuses ou non, assurent des déplacements d'objets mobiliers qui peuvent être eux-mêmes de haute valeur patrimoniale et qui sont à leur tour l'expression de la communauté qui les a engendrés. On songe par exemple aux antiques statues ou reliquaires en tous genres qui sortent périodiquement dans des conditions parfois susceptibles de mettre leur conservation en péril. Il y a donc un conflit de valeurs entre les manifestations relevant du patrimoine immatériel et les objets précieux qui les soutiennent. On reconnaîtra aussi un conflit de valeurs pour un même objet, qui peut être reconnu d'un côté comme objet de dévotion et de l'autre comme objet patrimonial.

    À l'occasion des quinze ans du décret de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) relatif aux biens culturels mobiliers et au patrimoine oral et immatériel, la Direction du Patrimoine culturel de la FWB et l'Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA) se sont associés pour mener une réflexion sur la manière de concilier les valeurs opposées présidant à la préservation tant des manifestations immatérielles que du patrimoine mobilier qui en constitue le ressort matériel. Il s'agira moins de se focaliser sur de multiples études de cas que de dégager des mécanismes susceptibles d'assurer de façon harmonieuse la pérennisation tant des pièces processionnées que des manifestations qu'elles rehaussent. L'objectif est d'aboutir à des solutions concrètes permettant d'améliorer l'analyse des risques et les conditions de déplacement, de sécurité et de manipulation de biens processionnés.

    Ce colloque se tiendra dans l'auditorium de l'Institut royal du Patrimoine artistique (1, parc du Cinquantenaire B-1000 Bruxelles) les jeudi 27 et vendredi 28 avril 2017. Les propositions de communications (de 20 minutes au maximum) doivent être adressées, pour le 15 octobre 2016, à l'adresse mail : patrimoinesenmouvement@cfwb.be. Les langues utilisées seront le français et le néerlandais. Les propositions comprendront : un titre, une présentation en 200 mots environ, les coordonnées précises du ou des orateurs, un curriculum vitae d'une page au maximum. Elles seront sélectionnées par le comité organisateur dans le courant du mois de novembre et le résultat de la sélection sera communiqué au plus tard dans la première semaine de décembre. Les intervenants retenus s'engagent à remettre leur texte pour publication dans les trois mois qui suivront la réunion. Les actes seront publiés par la FWB.

  • 19 mars 2017

    Musée bruxellois du Moulin et de l'Alimentation

    Conférence par Geneviève Lacroix (historienne): La crème glacée, frissons et voluptés

    Crème glacée, sorbet, glace, glaçon, esquimau, freeze rolls… Que sont réellement ces petites merveilles de gourmandise et depuis quand appartiennent-elles à la gastronomie ?

    Si la maîtrise du feu est un facteur essentiel dans l’évolution de l’humanité, qu’en est-il du froid ? Comment est-il perçu par la médecine, les moralistes, les dégustateurs, les mondains, de l’Antiquité à nos jours ? Les enfants pouvaient-ils consommer ces préparations étranges, obtenues par des moyens techniques complexes ? Et surtout, comment produire, conserver et consommer ces douceurs fondantes, sucrées, fragiles et éphémères ?  Recettes, ustensiles appropriés, biscuits attitrés, imaginaire débridé, les « glaces » constituent un monde à part de la « cuisine » et de l’art de la table.


    Nous vous invitons à découvrir l’histoire mouvementée et des « glaces » en Europe occidentale, de la préhistoire aux dernières tendances

    Conférence donnée à 14h au Musée même.

    Coût: 4/2€ (étudiants, seniors, sans emploi), entrée incluse.

  • 5 décembre 2016

    Hôtel de ville de Bruxelles, Grand Place, Salle des Milices

    Catastrophes: prévenir et réagir

    Le Comité belge du Bouclier Bleu, avec le soutien et la participation des services de la Direction des Monuments et Sites de la Région Bruxelles et de la Ville de Bruxelles organise une journée d'études sur la protection des biens culturels au coeur de Bruxelles.

    Conférences en français et en néerlandais. Programme complet ici.

    Prix (conférences + lunch) 20 € – étudiants 10 €, avant le 25 novembre 2016

    Pour s'inscrire

  • 29 novembre 2016

    Univsersité Libre de Bruxelles, salle Dupréel, bâtiment S, 1er étage, 44, av. jeanne

    Le trafic illicite des biens culturels, source de financement du terrorisme et des groupes armés

    La Commission belge francophone et germanophone pour l'UNESCO organise une journée de réflexion sur ce thème cruellement d'actualité en Belgique et en particulier à Bruxelles. En effet, le trafic des biens culturels est un phénomène qui n'a cessé au fil des ans de prendre une importance de plus en plus considérable, jusqu'à occuper aujourd'hui la peu envieuse place de troisième commerce illicite au monde. Et son implication dans le financement des conflits armés a été relevé à de maintes reprises et récemment mis en lumière par un rapport de l'ONU

    La question du trafic illicite des biens culturels fait l’objet depuis de nombreuses années de l’attention toute particulière de plusieurs organisations internationales. Selon Interpol, le commerce illégal d’objets d'art compte pour un cinquième de l’activité du crime organisé dans le monde

    L’histoire a démontré que, de tous temps, ce phénomène s’aggravait dans les situations de conflit armé, à caractère international ou interne, y compris et en particulier dans les situations d’occupation. A titre d’exemple, durant ces 40 dernières années, ce fut le cas au cours de la guerre entre l’Irak et le Koweït ainsi que lors des conflits en Afghanistan et au Cambodge. Dans chacune de ces situations, des collaborations internationales ont été mises en place, avec plus ou moins de succès, pour rechercher, identifier, saisir et éventuellement restituer les biens culturels ainsi volés.

    En Belgique, des actions de sensibilisation efficaces du Conseil international des Musées (ICOM) ont permis l’application effective par les musées belges, dans les années 80 et 90, de son Code de déontologie qui interdit l’acquisition par les musées, de biens culturels volés ou exportés illicitement.

    Mais quels que soient les résultats des mesures prises au cours de ces trois dernières décennies, l’ampleur et la nature du trafic illicite de biens culturels en provenance du Moyen-Orient, et plus particulièrement de Syrie et d’Irak, exigera des actions renforcées en Belgique, pays de destination. En effet, dans le cas du conflit en Syrie, le trafic de biens culturels n’est plus un aspect collatéral du conflit, comme dans le passé, mais est devenu une source essentielle de financement de la guerre pour certains groupes armés belligérants ainsi que du terrorisme international.

    Et dans les faits la police fédérale a la preuve de revente d'objets volés en Belgique par des personnes proches de DAECH..

    Cette journée organisée à l’initiative de la Commission belge francophone et germanophone pour l’UNESCO a pour but de faire le point sur la situation en Europe et en Belgique et de mobiliser la société de manière générale.

    La participation est libre mais l'inscription indispensable, à l'aide de ce formulaire, à renvoyer par voie électronique, à f.amer@wbi.be ou s.multilateralmondial@wbi.be.

    Délai au 24 novembreä

  • Du 10 novembre 2016 au 12 novembre 2016

    Badisches Landesmuseum, Karlsruhe, Allemagne

    24ème Conférence annuelle NEMO "Parlons argent: la valeur économique des musées"

    Du 10 au 12 novembre 2016 NEMO - le réseau européen des organisations muséales - tiendra sa 24ème conférence annuelle "Parlons argent: la valeur économique des musées" à Karlsruhe, Allemagne. Cette édition 2016 a pour but d'explorer la dimension économiques des musées en se penchant d'une part sur les modèles d'entreprise qui peuvent diminuer la dépendance aux fonds publics, et d'autre part sur la quantification des impacts sociétaux de leurs politiques culturelles.

    Parmi les différents éléments qui entrent dans le calcul de la valeur économique des musées, comme le tourisme culturel, la création d’emplois, la compétitivité et le développement régionaux , ou encore la coopération avec le secteur de la création, la manière dont les musées en Europe peuvent  s’ouvrir à différentes opportunités et coopérer avec d’autre secteurs sera en particulier abordée.

    Nos intervenants partageront à l’occasion de deux tables rondes  leur meilleures initiatives, exemples, études et approches stratégiques illustrant l’impact économique des musées, et les implications financières de la coopération et du partenariat. Comme toujours, un directeur de musée reconnu internationalement répondra à vos questions, et une série d’ateliers pratiques offriront  la possibilités aux professionnels de musée d’apprendre à devenir des partenaires actifs au sein et pour le secteur de la création.

    Les participants auront également la possibilité d’assister aux réunions des groupes de travail NEMO et aux conférences données par leurs invités, ainsi que de connaître la ville de Karlsruhe et ses musées à l’occasion de tours guidés.

    Ce programme ambitieux de conférences, d’ateliers, de réunions et d’activités culturelles réunira des professionnels de musée de plus de 20 pays et leur permettra de se mettre en contact avec les secteurs de la création et de l’économie, ainsi qu’avec des décideurs politiques nationaux et européens.

    La conférence annuelle NEMO se veut une plate-forme dynamique d’échanges entre le secteur muséal européen et l’Union Européenne, en offrant une perspective transnationale sur des problématiques muséales quotidiennes ad hoc. Si vous désirez entrer en contact avec vos collègues européens, prendre connaissances des initiatives, programmes et stratégies européennes relatives au secteur muséal, rejoignez-nous pour en discuter au Palais de Karlsruhe, siège du Badisches Landesmuseum  (Musée du Land de Bade-Wurtemberg ) depuis 1919.

    Cette année les professionnels de musées membres d’une organisation affiliée à NEMO ont un rabais de 20% sur leurs frais d’inscription.

    Vous pouvez vous inscrire jusqu’au 4 novembre 2016

    Pour de plus amples informations sur la conférence, consultez notre site internet http://www.ne-mo.org/about-us/ac2016.html ou en utilisant les hashtags #moneymatters et #NEMOac16  sur facebook et twitter!

  • 14 octobre 2016

    Musées Royaux des Beaux Arts, Bruxelles

    BeMuseum Kick-off Conference on Innovation in Museums

    À l'ère du digital, les musées subissent de profondes mutations. Ils sont confrontés à de nombreuses défis, souvent similaires d'un établissement à l'autre. Pourtant, peu de passerelles existent entre ces institutions pour faciliter les échanges de bonnes pratiques et stimuler les coopérations. BeMuseum a pour objectif de créer un réseau de et pour les professionnels des musées en Belgique. Dédié à l'innovation, un tel réseau permettra à la fois de créer un espace de dialogue, de renforcer la solidarité intermuséale et de stimuler des collaborations.

    Date: 14 octobre 2016

    De : 09h00 à 19h30

     

    Tarifs:

    Tarif entreprises €150,00
    Tarif musées non membres €100,00
    Tarif musées membres €75,00

     

    Pour plus d'information sur les intervenants et s'inscrire: BeMuseum

  • 1 octobre 2016

    Musée Royal d'Art et d'Histoire (aka Musée du Cinquantenaire), Bruxelles

    Colloque International LINKProject.eu : Les réserves mutualisées - Accessibilité, consultation, préservation, fonctionnalité et sécurité

    L'association LINK.eu organise en association avec ICOM-Belgique Wallonie/Bruxelles, Innoviris et Katoen Natie Art une journée d'études sur la problématique de la mutualisation des réserves muséales à l'échelle régionale, fédérale/nationale, et européenne. Des responsables muséaux feront part de leur expérience en matière de mutualisation des réserves muséales autour de trois axes : les constats découlant de ces expériences, les questions de mise en place et d'exploitation, et enfin, les possibilités d'emploi et de formation dans cette filière.

    L'association LINK.eu a été constituée suite à une réflexion menée au sein du Conseil bruxellois des Musées sur la problématique d’importantes collections muséales « orphelines » (non accessibles au public) liées à la question de la communication. Elle initieune réflexion avec des partenaires tant régionaux, nationaux qu'internationaux sur la problématique de la recherche d'espace face à l'accroissement des réserves mais aussi des impératifs de conservation, et de ce fait avancer une réflexion sur leur mutualisation. Il est évident que cela intéressera plus d'un musée mais également les chercheurs et scientifiques en matière de conservation préventive (supports conservés séparément selon la nature des objets ou autorégulation par le mélange des objets/supports, bâtiment passif ou climatisation appropriée…), ainsi que ceux qui s’intéressent aux nouveaux métiers ou à la mise en place de formations spécialisées (maintenance du patrimoine y compris industriel et technique, gestion de l'entreposage, logistique, responsable en conservation préventive...) avec pour objectif final d'en valider les compétences.

    Le colloque sera ouvert par  le secrétaire d'ICOM Belgique Wallonie/Bruxelles, Philippe Englebert, gestionnaire de collections d’oeuvres d'art au Musée Royal de Mariemont.

    Détails:

    Date : Samedi 1er octobre 2016 de 10h00 à 17h00
    Langue : Français, néerlandais et anglais (la traduction simultanée sera disponible dans les trois langues)
    Inscription : Veuillez compléter le formulaire en ligne : https://goo.gl/forms/SP8CktbbRYDUbs272
    Date limite d’inscription : 25 septembre 2016
    Frais d’inscription : 30 € - ce qui inclut: déjeuner et pauses-cafés du matin et de l’après-midi.

    Cette journée d’études sur les réserves mutualisées  fait suite aux journées de rencontre du projet RE-ORG Belgium prévues les 28-29 septembre 2016.

  • Du 28 septembre 2016 au 29 septembre 2016

    Musées Royaux d'Art et d'Histoire, Bruxelles, Belgique

    Séminaire international RE-ORG : Renouer avec les collections dans les réserves

    Pour la plupart des musées dans le monde, s'occuper – et veiller à l'accessibilité – des collections dans les réserves représente un défi majeur. Les petits musées sont particulièrement vulnérables, en raison de ressources limitées et d'un accès restreint aux compétences. Néanmoins, les petits musées sont inventifs et sont liés au territoire et aux communautés locales. En 2011, l'ICCROM et l'UNESCO ont créé "RE-ORG" (www.re-org.info), une approche globale détaillée visant à aider les petits musées dans la réorganisation de leurs aires de stockage. Cinq ans plus tard, RE-ORG a été consulté environ 80 000 fois et 13 projets de formation RE-ORG ont été mis en œuvre dans 9 pays à travers le monde.

    Ce séminaire comprendra des présentations de la part des musées participant à l’initiative RE-ORG Belgique, ainsi qu’à d’autres projets RE-ORG à travers le monde. Les discussions porteront sur des collections de différents types et dimensions. Seront abordées différentes solutions pratiques relatives aux espaces limités, aux objets dispersés, au mobilier de rangement pouvant être réutilisé ou adapté. Un accent particulier sera mis sur les résultats significatifs des réserves réorganisées pour les communautés et sur les différentes façons dont ces projets ont été communiqués au public. Le programme comprendra une présentation sous forme d’affiches, des vidéos et des visites guidées dans certaines aires de stockage de musées récemment réorganisées dans la région de Bruxelles.

    Pour vous inscrire au séminaire, veuillez remplir ce formulaire. Les informations concernant le paiement vous seront envoyées après confirmation de l’inscription.

    Lors de votre inscription, nous vous demandons de bien vouloir contribuer à la section « Entreposage des collections : Trucs et astuces » de RE-ORG.

    La section « Entreposage des collections : Trucs et astuces de RE-ORG » est une ressource croissante pour des idées de stockage économiques. Envoyez une photo de la solution de stockage la plus créative, inventive et innovante que vous ayez rencontrée. Par exemple, une idée d’unité de stockage ou de lieu qui soit adaptée à des objets ou à des espaces non-standard, ou une solution personnalisée pour un problème d’espace. Veuillez inclure une légende pour votre image, décrivant le problème traité (une à deux phrases). Souvent, les idées simples, peu coûteuses et qui utilisent des matériaux disponibles localement sont les meilleures.

  • 22 mars 2016

    Institut des Hautes Etudes en Communication Sociale (IHECS), Bruxelles

    Colloque Collections et communication d'entreprise

    D'importants témoins, responsables de collections, professionnels de la communication, analystes universitaires, spécialistes en actions artistiques et culturelles y débattront des principaux enjeux des musées et collections d'entreprises et du rôle de ces derniers dans la stratégie de communication des organisations.

Agenda

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche

26

27

28

29

30

31

1

    2

      3

        4

          5

            6

              7

                8

                  9

                    10

                      11

                        12

                          13

                            14

                              15

                                16

                                  17

                                    18

                                      19

                                        20

                                          21

                                            22

                                              23

                                                24

                                                  25

                                                    26

                                                      27

                                                        28

                                                          29

                                                            30

                                                              1

                                                              2

                                                              3

                                                              4

                                                              5

                                                              6